PIQUE NIQUE 1 / 16
VOL_Plan masse 2 / 16
Ascension du piton de la Fournaise, 1930 3 / 16
16060713VOL_CONC_CARTO Articulation parc-BourgMurat 1-10000 4 / 16
160720_VOL_CONC_CARTO Articulation parc-territoire 1-20000 5 / 16
VOL_Plan d'accès et fonctionnement 6 / 16
VOL_Coupes 7 / 16
VOL_Coupes_ 8 / 16
VOL_Kiosques 9 / 16
VOL_Centre équestre_axo 10 / 16
CENTRE EQUESTRE 11 / 16
LOISIRS&RESTAURATION 12 / 16
JARDIN TEMOIN 13 / 16
PROMENADE 14 / 16
THEATRE 15 / 16
MISE EN LUMIERE 16 / 16

PIQUE NIQUE

[VOL] Parc du Volcan / Destination découverte

Le parc du Volcan est une destination en même temps qu’un point de départ.
C’est le lieu, qui dans les Hauts de l’île, propose kiosques et bivouacs, équipements de loisirs et de spectacles, jeux et bassins naturels, en même temps que chemins de promenades, randonnées équestres, parcours sportifs, vols en hélicoptère, explorations botaniques et géologiques.
Ces activités se développent au sein du parc, et se ramifient vers les équipements de Bourg Murat et vers la découverte du Volcan.

Bourg Murat, commune natale de nombreux guides qui ont marqués l’histoire du volcan, a longtemps été le point de départ pour l’ascension du volcan.
La découverte de la photo illustrant l’ascension du piton de la Fournaise par Joseph Jasmin guidant Henri Cornu et Louise Gérard est déterminante dans le projet de parc du volcan que nous vous proposons : elle illustre le rapport entre un paysage brut et sa découverte précautionneuse.
Cette photo est également décisive dans la façon dont nous souhaitons installer les équipements dans un rapport contrasté, ludique et surprenant aux sites et aux paysages exceptionnels de l’île, notamment à la vue sur les deux volcans et les pitons alentours.

Le projet de parc joue de ce décalage entre la ruralité et l’intensité des paysages volcaniques réunionnais à préserver et un mode d’occupation confortable et contemporain offert par des équipements high-tech et innovants.

Ce contraste, fondement de l’identité du parc, se conjugue avec plusieurs dimensions faisant référence aux « camps de base » propre aux ascensions et aux « stations » des expéditions scientifiques :

- Une dimension promenade et loisir, invitant à la découverte des milieux endémiques caractéristiques des paysages réunionnais, alliée à une démarche de préservation et de multiplication de la flore de l’île. Le parc est l’arboretum conservatoire des Hauts associé à une serre-pépinière au sein duquel se développe un linéaire de 4 km de parcours piétons, équestres et cyclables. Une production agricole autour des thématiques des plantes médicinales et du Tan Rouge prend place sur le parc et sa frange Sud au contact du Piton Dugain.
Un grand nombre d’équipements de loisir ponctue les promenades.

- Une dimension hébergement et gastronomie par la mise en œuvre de cent cinquante kiosques énergétiquement autonomes associant espaces de cuisine high-tech, pique-nique et/ou hébergement. Cette dimension se développe également par la vente de productions locales à manger sur place, dans les cuisines des kiosques ou à emmener en randonnée (action de développement de la filière maraîchère, Miel Vert).

- Une dimension équestre qualifiant le parc comme pôle structurant de la filière équine à la Réunion par convention avec la chambre d’agriculture.
Le parc sera le point de départ privilégié de l’ascension du volcan à cheval, des « balades gourmandes à cheval » initiées par l’OT et des « journées du cheval ». Un service de transport en calèche à destination des autres pôles d’équipement de Bourg Murat et notamment de la Cité du Volcan sera développé au sein du parc. Des spectacles équestres seront produits sur la scène du théâtre de plein air.

L’ensemble de ces dimensions est aussi support d’actions pédagogiques et scientifiques par la mise à profit des compétences du CBNM en matière d’écologie appuyé par l’installation de l’annexe du CBNM dans le parc ainsi que des compétences géologiques de la Cité du Volcan (interventions sur site et lectures des formations volcaniques comme les coulées, les pitons et les fronts de taille).
Le parc sera aussi un lieu d’expérimentation technologique autour d’équipements innovants en matière d’énergie, de matériaux employés et de recherche. La mise en œuvre dans certains kiosques de stations biologiques permet aux étudiants du campus universitaire du Tampon de séjourner dans le parc à l’occasion de leurs recherches.

  • Type: Équipement public de loisirs Parc pédagogique Projet environnemental
  • État: Concours
  • Année: 2016
  • Ville: Ville du Tampon
  • Client: Ville du Tampon
  • Superficie: 35 ha
  • Budget: 7 000 000 € HT
  • Équipe: EXIT paysagistes associés, mandataire - EGIS - Conservatoire Botanique National de Mascarin Orex Loisirs - Sport International - Explorations architecture - Elioth + 169 architecture - ON Concepteur lumière - Perspectives Marie Bretaud Raphaël Leitao
  • Prestation: Maîtrise d’oeuvre